DEFRIT

education@insurance


LOGIN Education Lexique Contact

STAPA 3.5.2018

Les exposés sont tous disponibles sur demande auprès de l’AFA.
La prochaine journée STAPA aura lieu au Kursaal de Berne le 23 mai 2019.

 

Lors de la journée suisse des responsables de la formation et du personnel du secteur de l’assurance «STAPA», des experts de l’assurance ou d’autres branches ont expliqué pourquoi il est d’autant plus important, avec la numérisation, d’avoir une formation de base solide et de suivre une formation continue tout au long de la vie. Il était question de politique de formation, de blockchain, d’intelligence artificielle, de chatbots, d’InsurTech et de robotique.

> Galerie de photo par Richard de Stoutz
> Vidéo de Simon Kipfer – Illuminated Pictures GmbH

 

Thomas Trachsler COO la Mobilière

Thomas Trachsler, Président de l’AFA, COO à la Mobilière

Digital learning depuis 1998
Apprendre à l’aide de moyens numériques est aujourd’hui une évidence. En 1998 déjà, l’AFA a fait œuvre de pionnier en lançant avec l’Université de Lausanne un enseignement numérique pour la branche de l’assurance. Aujourd’hui, de nouvelles technologies apportent des gains d’efficacité et offrent des opportunités incroyables. La journée STAPA 2018 a mis en lumière les évolutions en cours dans le secteur de l’assurance, grâce à la technologie blockchain, l’intelligence artificielle, les chatbots ainsi que les tendances issues du marché du travail et de l’InsurTech.

 

Rudolf Minsch, chef économiste chez economiesuisse

Rudolf Minsch, chef économiste chez economiesuisse

Numérisation et politique de formation
La numérisation n’engendre pas une suppression d’emplois mais retarde les exigences à venir: la nécessité de résoudre des problèmes complexes, et d’avoir des compétences opérationnelles, personnelles et sociales va augmenter. A l’avenir, les salariés devront aussi être mobiles et réactifs dans le cadre de leur travail. Le facteur de succès déterminant pour devenir concurrentiel et pérenniser cette compétitivité reste la formation continue tout au long de la vie.

 

directeur de recherche et maître de conférence CAS Claims Management, ZHAW

Rolf Günter, directeur de recherche et maître de conférence CAS Claims Management, ZHAW

Blockchain et assurance
La blockchain doit être comprise comme une technologie qui permet d’avoir confiance en le réseau. En théorie, elle rend obsolètes les intermédiaires. Le gros avantage vis-à-vis du client est l’entière transparence et la traçabilité des transactions. La blockchain remet en question les modèles métier tout en présentant une série d’avantages significatifs: des processus de transaction d’informations automatisés, sûrs et économiques.

 

Ambros Scope, Head of Future Workforce Engineering, AXA

Ambros Scope, Head of Future Workforce Engineering, AXA

Intelligence artificielle comme coach
Grâce à l’intelligence artificielle et en collaborant avec les startups, il est possible de transformer la planification stratégique des besoins en personnel. Les profils de postes évoluent de plus en plus vite, et les RH comme les collaborateurs ne pourront bientôt plus se reposer sur des parcours professionnels traditionnels mais devront considérer un véritable mélange de compétences et de points forts, ce quelle que soit la branche. Des systèmes intelligents sont aujourd’hui capables d’accéder aux données de plusieurs milliers de curriculum vitæ.

 

Florian Nägele Chatbot Project Manager chez Helvetia

Florian Nägele, Chatbot Project Manager chez Helvetia

Chatbots – collaborateurs numériques
Les chatbots offre à l’entreprise la possibilité de nouvelles expériences client positives. Des solutions simples pour les clients induisent un niveau de complexité élevé pour le prestataire de service. Helvetia est l’une des premières assurances en Europe à offrir à ses clients un service de sinistres via Facebook Messenger, qui remporte un franc succès.

 

Michael Räther, CVO Versicherix SA

Michael Räther, CVO Versicherix SA

InsurTech et Startups
Les assurances ont besoin de professionnaliser des méthodes de projet flexibles, d’utiliser des technologies modernes, d’automatiser des processus et de concevoir de la meilleure manière possible le stockage des données. Dans le cadre de partenariats avec des startups d’InsurTech telles que Versicherix SA, il est possible de déployer rapidement des solutions dans le secteur de l’assurance en utilisant de nouvelles technologies de manière concrète.

 

Programmation des robots

Expériences positives: en peu de temps, les participants sont parvenus à faire fonctionner les robots.

Programmation des robots
Grâce au Swiss Science Center Technorama de Winterthour, les participants de la journée STAPA 2018 ont appris la programmation en 90 minutes. Sur la base des «Lego Mindstorms», mécanique, électrotechnique et informatique avaient été liées et mises en mouvement.

 

> Offre de workshops Technorama «C’est pourtant logique – programmation de robots»