Soutien direct aux cours préparatoires

La Confédération accorde un soutien financier direct aux candidats aux examens passant des examens fédéraux. Les futurs spécialistes en assurance avec brevet fédéral en bénéficient également. 

De Jürg Zellweger

Toute personne qui se prépare à l’examen fédéral de spécialiste en assurance avec brevet fédéral auprès de l’AFA et qui passe ensuite l’examen se voit rembourser par la Confédération la moitié des frais de cours – quelle que soit la note obtenue à l’examen. Ce système est nouveau et unique dans le domaine de l’éducation. Et il semble faire ses preuves.

L’Office fédéral de la statistique a recensé les bénéficiaires du nouveau modèle de financement. Pour la première année d’application de ce nouveau régime dit «de financement axé sur la personne», 4096 demandes de subventions fédérales ont été acceptées et un total de 16,3 millions de francs a été versé. Environ 19 000 personnes ont passé un examen professionnel et près de 4000 un examen professionnel supérieur. Parmi ces personnes, environ 17% ont reçu des subventions au cours de la première année de ce système et ce chiffre augmentera certainement à l’avenir. La principale condition étant, en effet, simplement d’avoir passé un examen fédéral et de fournir la preuve des frais de cours éligibles.

Pourquoi la Confédération a-t-elle choisi un modèle aussi inhabituel? La Confédération entendait tout d’abord montrer de manière transparente qu’elle considère ce type d’éducation comme très important et afficher publiquement son soutien. Car les spécialistes orientés vers la pratique sont vitaux pour notre économie et cela leur permet de progresser en termes de carrière. D’autre part, la Confédération ne voulait en aucun cas interférer dans la préparation flexible et orientée vers l’économie. Si la Confédération donne de l’argent pour les cours, elle devrait, en principe les «contrôler et les approuver» – et il en existe des milliers. Mais ce n’est pas ce qu’elle souhaitait, car elle considère que les acteurs de la formation professionnelle ont le devoir de créer une offre optimale et flexible, par exemple avec des conférenciers praticiens et des formes modernes d’apprentissage. De plus, elle renforce ainsi le client de la formation. «Les cours doivent servir les participants et non pas plaire à l’administration» pourrait-on résumer.

Les cours préparatoires modulaires de l’AFA permettent une préparation optimale à l’examen fédéral de spécialiste en assurance. Le nouveau système de financement encourage également notre équipe à optimiser en permanence. Nous sommes heureux que nos diplômés puissent bénéficier du financement axé sur la personne, mais plus encore s’ils poursuivent par la suite avec succès une carrière dans le monde de l’assurance.