«Travailler avec la jeunesse maintient jeune»

Dans son quotidien professionnel, Yves Gribi est responsable RH chez AXA. Il est par ailleurs responsable des cours interentreprises dans la région de Berne pour l’AFA. Après son apprentissage chez Winterthur Assurances (aujourd'hui AXA) et 15 ans d’activité en tant que responsable de l’équipe Underwriting, Yves est aujourd’hui un recruteur de jeunes talents très engagé. Il nous raconte ce qui lui paît particulièrement dans son travail et dans sa mission en tant que responsable des cours interentreprises.

 

Que t’apporte ton travail?

Les conditions préalables à ce poste sont de bonnes aptitudes relationnelles et des compétences générales appropriées pour pouvoir travailler de manière optimale en équipe et être à l’écoute de nos clients. Dans la transformation en cours, j’explore des voies très intéressantes avec des hiérarchies plates. On ne s’ennuie jamais - en fait, il y a constamment des possibilités d’évolution.

 

Qu’est-ce qui te plaît particulièrement dans le domaine des assurances et dans ton activité de responsable RH?

Le fait que l’humain/le client est au centre. Et la recherche commune de solutions dans ce monde en plein bouleversement. Je veux en outre montrer aux jeunes que le monde des assurances les accompagnera tout au long de leur vie et qu’un apprentissage dans cette branche constitue un excellent bagage. Je m’attache également à leur faire comprendre combien il est important de travailler et de réfléchir de manière autonome et d’avoir confiance en soi. La réforme de l’apprentissage de commerce axée sur les compétences d’action va exactement dans ce sens. Pour moi, en tant que responsable, travailler avec les jeunes est toujours très intéressant - et cela me permet de rester jeune. De plus, chaque génération réagit différemment, ce qui est également stimulant et riche en enseignements.

 

Quelles sont tes principales tâches en tant que responsable des cours interentreprises dans la région de Berne?

La première chose qui me vient à l’esprit est la planification et la bonne collaboration avec mes intervenants. Les cours interentreprises sont conçus comme un système de milice dans lequel tous les participants exercent par ailleurs un emploi dans une compagnie d’assurance. Comme on le sait, le monde du travail est devenu plus exigeant et il n’est donc pas évident de s’impliquer dans une autre activité à côté. Aussi, mes intervenants ont beaucoup de mérite et je suis très heureux de constater que les fluctuations de personnel sont insignifiantes. Nous avons des échanges cordiaux et nous nous rencontrons d’ailleurs chaque année pour un bilan professionnel suivi d’un repas en commun. Malheureusement, le coronavirus nous a empêchés de nous réunir en 2020. J’espère vivement que cette rencontre pourra à nouveau avoir lieu en 2021. Il est très important de pouvoir se changer les idées en dehors du travail et d’échanger dans une ambiance décontractée. 

En outre, la collaboration avec l’AKAD est une priorité pour moi. Nous y avons loué des locaux pour les cours et cet environnement de formation central nous convient à merveille. Cet échange fonctionne également sur une base très solidaire et amicale dont je ne voudrais pas me passer. 

Dans mon travail, il est aussi important d’être continuellement à l’écoute des intervenants et de les soutenir en cas de problème. La numérisation progresse également dans notre secteur d’activité et son utilisation n’est pas toujours aisée pour tout le monde. A mon avis, les compétences d’action futures feront toute la différence. L’autonomie, les projets et la pensée en réseau joueront un rôle important. En tant que responsable des cours interentreprises et intervenants, nous nous laissons surprendre et nous réjouissons des défis à relever. Mais nous espérons aussi que les apprenti-e-s fassent leur part.

 

Qu’est-ce qui t’a motivé à t’engager en tant que responsable des cours interentreprises pour l’AFA?

J’aime les gens. 

J’aime apporter mon soutien dans les situations difficiles, trouver des solutions et prendre des décisions rapidement pour faire avancer les choses. Le secteur de l’assurance est en pleine mutation depuis un certain temps et le travail dans la branche est à mon avis très varié, contrairement à de nombreux préjugés. Cette variété est un enrichissement pour moi et j’aimerais transmettre cette inspiration aux apprenti-e-s: intéressez-vous, soyez ouverts d’esprit.

 On ne s’ennuie jamais et l’action est permanente, car il faut toujours s’attendre à des imprévus avec les jeunes et être très réactif.

Outre la collaboration avec les brillants intervenants, le contact avec l’AFA, dont les locaux sont à proximité, est également motivant. Nous avons des échanges très enrichissants depuis des années, qui ont malheureusement été quelque peu limités en raison du coronavirus. Cependant, nous continuons de nous entraider et d’échanger, et nos contacts vont bien au-delà de la responsabilité des cours interentreprises. Dans notre monde trépidant, cette collaboration est précieuse pour pouvoir faire du bon travail dans la bonne humeur. 

Pour terminer, je voudrais également souligner qu’il est formidable de voir que d’anciens apprentis font une belle carrière dans le monde de l’assurance et que certains d’entre eux rendent quelque chose à la collectivité en s’engageant également comme intervenants dans le cadre des cours interentreprises. La boucle est ainsi bouclée, ce qui me réjouit profondément.